© copyright Jean-Luc Colnot, 2007-2017.

lundi 24 septembre 2007

TUNIQUE DE NUIT



J'ai reçu la tunique du Centaure
Trempée dans le Vin magique
Elle me brûle, elle me consume
Jusqu'à la transparence
Jusqu'à la diaphanéïté
Dis-moi que vois-tu à travers
Sinon son seul Visage ?

J'ai revêtu la tunique de Nessus

La tunique de Nescience
Plongée dans le Vin de l'Amour
Elle me brûle, elle me consume
Jusqu'à l'anéantissement
Dis-moi que vois-tu au travers
Sinon Lui-Même ?

Es-tu celui si longtemps attendu
Et qui installe au creux feutré du Sang
Ce merveilleux Cancer dont on ne veut guérir ?
Ce poison dévorant, cet élixir de grâce
Qui a pour signe un sourire de Toi




[Poème extrait de "Elucidation et Universalité du Graal d'Eschenbach",
Editions PIERANN, 2000. Reproduit avec la permission de l'auteur.]
Illustation : Louis Cattiaux, Vierge Noire.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...