© copyright Jean-Luc Colnot, 2007-2017.

jeudi 20 décembre 2007

DÉPASSER L'ÉNERGIE

Normalement, nous n’accordons pas au concept d’information l’importance qu’il mérite. Notre monde causaliste et technologique fait que nous pensons l’information en l’associant toujours au concept de “support”.

L’information existe en tant qu’elle est inscrite sur une sorte de support matériel ou énergétique, c’est ainsi tout au moins que nous le pensons.

Les CDs, les DVDs, les ordinateurs, les cerveaux, les corps subtils, les fréquences d’ondes radio, l’ADN... toute forme d’information semble devoir être transmise par l’énergie ou la matière, c’est-à-dire par une forme d’énergie.

Nous en venons à comprendre qu’existent certaines manifestations énergétiques pouvant produire des effets magiques. Et dans une certaine mesure, il en est ainsi. Dans une certaine mesure seulement.

L’énergie condensée sous forme de matière est régie par des modèles conformant l’espace où elle se manifeste et il n’est pas jusqu’au temps lui-même qui ne soit finalement qu’une succession, une suite d’informations. Les molécules de l’ADN, comme toutes les autres, laissent entre elles un espace qui est mille fois plus grand que la molécule elle-même. Les atomes présentent autant d’espace entre eux. Finalement, les particules sub-atomiques formant les atomes présentent entre elles de plus grands espaces encore.

Chaque fois que nous entrons profondément dans ce que nous croyons être une zone compacte d’énergie condensée en matière, nous observons qu’elle n’est rien d’autre que de l’espace vide. Les mouvements de ces particules peuvent être de l’énergie, mais en est-il vraiment ainsi ? Ne pouvons-nous pas remonter encore plus loin ? Nous savons qu’en détruisant quelques unes des particules formant la matière, nous dégagerons une énergie. Nous savons également que l’énergie peut être en absolue quiétude dans la matière. Si nous laissons tomber un livre d’une hauteur appréciable, nous libérons une certaine énergie puisque nous générons du mouvement en le lâchant et de la chaleur lors de l’impact du livre sur le sol. Si nous lâchons le livre à partir d’une hauteur encore plus grande, nous générons plus de mouvement et plus de chaleur. La position est donc aussi une énergie. Matière, mouvement et position, est-ce cela l’énergie ? Peut-être. Mais tentons d’aller plus loin.

Certains ont pu dire que l’énergie est constante. Il vaudrait mieux dire qu’elle se manifeste constamment par des modèles, des patrons informatifs configurant un espace à 4 dimensions au moins. Parmi ces patrons, on trouve par exemple le nombre PI (3,14) et de nombreux autres qui restent invariables pour notre plan.

De telles informations structurelles sont la base du système énergétique que nous connaissons sensoriellement. A la base de tout cela, il y a donc l’information. Sans information, pas d’énergie.

Je voudrais rappeler ici le contenu du deuxième chapitre de cette leçon 1 : le rêve (1). L’Univers (Multivers) est un évènement de nature mentale. Depuis la première conscience surgie, les pensées et les rêves des consciences génèrent des réalités successives, des plans successifs qui renferment ou dans lesquels surgissent d’autres consciences libres dans leur mouvement ou enfermées dans des systèmes de réalité consensuelle.

C’est pourquoi la première loi hermétique du Kybalion dont dérive toutes les autres dit : “tout est mental”. Elle ne dit pas que “tout est énergie”.

Et bien que nous soyons habitués à percevoir normalement la pensée et les Rêves Cosmiques comme de l’énergie, ou comme de l’information enregistrée énergétiquement, ceci n’en est pas moins une vue que nous impose notre perception limitée. En magie l’énergie n’est pas tout. Elle n’est pas cause. L’énergie est le choix d’une conscience où cette information est toujours connotée par les diverses limites des Rêves Cosmiques.

Pour le dire d’une autre manière : l’énergie de n’importe quel niveau peut être exprimée comme information à un niveau supérieur (ou antérieur) d’existence.

Ramenons ce raisonnement au niveau physique. Tenant compte du fait que la matière et l’énergie ne sont que le jeu de l’espace se mouvant ou adoptant des positions déterminées, seule la configuration des informations structurelles leur donne la signification nécessaire pour qu’elles se manifestent dans le monde comme objets, chaleur, lumière, énergie, matière, etc.

Puisque l’existence même de cet espace concret à 4 dimensions dépend de l’énergie ou de la matière qui peut courber de telles dimensions, nous en déduisons que ce sont tous des concepts mutuellement dépendants.

Seule l’information, en dernière instance, explique les relations que ces choses ont entre elles. L’existence même de l’espace et de l’énergie est informationnelle. D’où l’importance du thème du Pandaemonaeon et le rôle qu’y joue l’information, dans la magie du chaos (2).

Ceci se produit à tous les niveaux d’existence que nous pouvons trouver : Aussi bien au niveau physique qu’au niveau astral. Bien qu’existe une énergie astrale, mentale, c’est une existence transitoire d’information supérieure apparaissant à un certain niveau du moi/univers.

Ainsi sont toutes les énergies et les réalités où qu’elles se manifestent. Des engendrements successifs d’information. Des Pensées dans la Conscience. " Et ainsi que toutes choses sont sorties d’une seule par la pensée de l’un, ainsi toutes choses sont nées d’une seule, par adaptation." (Table d’Emeraude).

La conclusion pratique est qu’il n’est pas toujours nécessaire de mettre en oeuvre de grandes quantités d’énergie pour générer un effet magique puissant. Un battement d’aile de papillon peut provoquer une tempête à des milliers de kilomètres de là, avons-nous entendu dire mille fois. Un homme peut être capable de générer une immense énergie en vue d’obtenir la réalisation de son souhait. Mais malgré la quantité d’énergie générée, son souhait ne se réalise pas. Un autre homme peut sembler pouvoir réaliser son souhait sans apparemment l’avoir investi d’une énergie énorme. Il lui a suffit d’adopter avec précision le positionnement adéquat, spontanément et sans effort, pour que le souhait se réalise. L’énergie n’explique donc pas tout.

Ceci est particulièrement vrai au niveau de ce que l’on appelle, un peu pompeusement : la haute magie.

______

(1) Cf à ce sujet le livre Magie Inconnue.

(2) On peut, à ce sujet, consulter le petit texte du chaoticien Tzimon Yliaster, intitulé Pandaemonaeon, Information et Structures Sociales

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...